.

.
Convivialité, esprit d'entraide, et création d'un lien social entre tous les plaisanciers qui fréquentent le port de Vannes

vu dans la presse


Ouest France du 25 janvier



Christophe Roymagnac, Président de l'APPV a remis au nom de l'association, un chèque de 457 € à la SNSM
Le Télégramme du 25/01/2015


Ouest France du 26/09/2015




Ouest France du 27 août 2015
MERCI, MICHEL PETIT ! 

Après avoir assumé la présidence de l'APPV pendant de nombreuses années, après avoir été 
un soutien très actif de Louis Herry lors de la création puis des présidences de l'UNAN 
Morbihan, Michel s'était retiré du Bureau de notre Union, semblant aspirer à un peu de 
tranquillité. ERREUR ! 

En effet, en tant que membre du groupe de travail "Communication", il nous a un jour 
proposé d'assurer -rien que ça- une revue de presse de la plaisance départementale au 
profit des associations locales et de leurs membres ! 
Yeux ronds et surpris des interlocuteurs du moment, comme vous l'imaginez... questions 
dubitatives... une revue de presse, c'est du travail.... et puis il va y avoir quoi dedans... 
comment la diffuser... Mais après tout, ça ne peut pas faire de mal et l'idée est sans doute 
bonne....ça peut créer un lien avec les adhérents.... et puisqu'il prend tout en charge 
pourquoi brider une telle initiative ?... il n'y a rien à perdre, il y a peut être même à gagner ? 
A gagner ? C'était sans compter sur Michel qui savait parfaitement ce qu'il faisait. Et pour un 
succès, ça a été un succès ! Au prix, faut-il le souligner, d'une astreinte quasi quotidienne 
pour lui, souvent aidé de par son épouse qu'il a entrainé dans l'aventure! Il a beau me dire 
que ça lui plait, que c'est bon pour notre Union et que c'est utile aux adhérents, "il faut tout 
de même le faire", comme on dit ! 

 Il y a parfois des critiques sur le choix de tel ou tel article, certains ont trouvé qu'il y en avait 
même de trop etc. Il est pourtant entendu que chacun est libre de lire ou de ne pas lire, que 
le président de l'association destinataire transmet ce que bon lui semble, que les articles 
sont reproduit tels quels et n'engagent que les journaux qui les publie, l'UNAN s'interdisant 
toute censure et n'accordant aucun avis favorable ou défavorable sur le contenus de ces 
articles, selon la décision de notre Bureau. Au lecteur de faire la part des choses. 
Par contre, les manifestations de satisfaction sont multiples et fréquentes, certains 
adressant mêmes des articles à Michel pour qu'il les passe dans la Revue de Presse (nous ne 
pouvons être abonnés à toutes les éditions !). Ainsi, l'initiative risquée est devenue une 
institution dans notre Union, indispensable au point que sa disparition provoquerait un gros 
émoi et un manque certain. 

C'est, effectivement, ce que j'ai ressenti quand Michel m'a annoncé récemment qu'il quittait 
Vannes pour rejoindre les terres de ses ancêtres...heu, je veux parler de St Briac sur Mer; je 
vous rassure: lui est en pleine forme ! Et qu'il ne pourrait plus assumer cette tâche, se 
trouvant désormais trop éloigné et désirant profiter pour de bon de ses enfants et petits 
enfants et de SON temps. Qui lui en ferait le reproche ? 

Heureusement, l'UNAN 56 est une union "qui marche" et l'inquiétude quant à l'avenir de 
"notre" revue de presse s'estompe depuis qu'il apparait probable que la mission se 
poursuive grâce à la bonne volonté de l'un membre du Bureau qui accepterait de reprendre 
le flambeau. On en reparlera. En attendant, il se peut que vous observiez quelques retards 
ou perturbations pendant la période estivale, le temps de retrouver un régime de croisière. 

Bref, tout ce qui précède uniquement pour dire, en votre nom, un immense MERCI à Michel 
pour le temps qu'il nous a généreusement donné . A chacun individuellement et à l'UNAN 
Morbihan globalement. 

Le nord (de la Bretagne), c'est surement moins bien que le Morbihan mais on lui souhaite 
quand même très chaleureusement d'y trouver de belles satisfactions !
Encore MERCI Michel. 

Le président de l'UNAN Morbihan
(reçu par mail le 28 juin 2015)





Ouest France du 20/04/2015


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire