.

.
Convivialité, esprit d'entraide, et création d'un lien social entre tous les plaisanciers qui fréquentent le port de Vannes

mardi 23 mai 2017

C'est la fête du Golfe !

Jean-Claude Bégot, responsable vidéo à l'APPV, nous envoie le superbe reportage qu'il a réalisé sur la fête du Golfe en 2011.
Gageons que cela donnera envie à chacun d'entres nous d'assister à la fête 2017 !

samedi 20 mai 2017

Semaine du Golfe. A Vannes, la capitainerie à la manœuvre


Pour l’équipage de la capitainerie du port de Vannes, la Semaine du Golfe commence bien en amont. L’enjeu : vider le port des voiliers et vedettes de plaisance avant l’arrivée des flottilles.
Des centaines de manœuvres. Pour les cinq équipiers de la capitainerie du port, la Semaine du Golfe est un véritable marathon.« La Semaine du Golfe occupe l’équipe pendant au moins une dizaine de semaines avant et après l’événement. » Pascal Baillon est le capitaine de port. Pendant cette semaine, l’équipe est sur le pont de 7 h, le matin, à 21 h 30, en soirée.

Une myriade de voiliers

Avec ses quatre équipiers (Manu Henry, Gonzague Fily, Thierry Morice, Hervé Demare), le directeur gère les arrivées et les départs des flottilles, depuis la myriade de voiles avirons jusqu’aux voiliers et bateaux de belle taille. Comme l’Hydrograaf, un superbe vapeur battant pavillon des Pays-Bas, avec ses 41 m, ou le Phoenix, un brick britannique de 34 m.Ces derniers pivoteront à hauteur de la capitainerie en profitant de l’espace laissé par la cale de l’Équipement, avant de reculer jusqu’à leur emplacement.

120 bateaux

« La préparation de la Semaine du Golfe commence pour nous en février. C’est long et fastidieux », explique Pascal Baillon. La capitainerie prend contact avec les propriétaires de voiliers et vedettes, amarrés entre la passerelle piétons et les cales de Gambetta, une flottille de près de 120 bateaux, afin qu’ils conduisent leur unité dans l’avant-port ou vers un autre port du Morbihan. Où ils ont un emplacement gratuit pendant la semaine.« Ils doivent avoir tous quitté le port avant l’arrivée de la première flottille », note Pascal Baillon.

En remorque

Une cinquantaine de bateaux, en majorité de plaisanciers qui résident trop loin, ont été remorqués, à partir d’avril, par les agents de la Ville dans l’avant-port, en face de la capitainerie ou de l’office de tourisme. Dès cette semaine, des séries de quatre à cinq bateaux étaient ainsi à couple.Afin de faciliter les déplacements des flottilles d’un port à l’autre, des contacts réguliers ont lieu entre les capitaines de port et les capitaines de flottille. « On échange sur la taille, le nombre de bateaux », explique Pascal Baillon.

Une caméra

Dans un bureau de la capitainerie, Manu Henry observe, sur un écran, les entrées de voiliers. Une caméra est située à hauteur du pont de Kérino.Un voilier arrive à la hauteur du port de commerce. « On est en contact au téléphone ou par VHF. Avec notre collègue qui est positionné au pont, on arrive à se caler. »Dès lundi, au même endroit, ce seront des dizaines de voiliers qui se presseront. Un exercice de haute voltige pour les agents du port.À terre, ils seront aidés par une trentaine de bénévoles. Pascal Baillon glisse : « Ils accueillent et s’occupent des équipages. »Des petites mains indispensables pour la réussite du grand spectacle qui s’annonce.
article @Ouest-France du 19/05/2017

jeudi 18 mai 2017

L'UNAN et l'Asso de Port Haliguen à l'APPV

A gauche Christophe Roumagnac, Président de l'APPV avec les représentants de l'UNAN et de l'APPH
... et Bernard en visio-conférence sur la tablette


Des représentants de l'UNAN et des plaisanciers de Port Haliguen, se sont déplacés aujourd'hui à l'APPV. Ils ont rencontré Christophe et Bernard, respectivement Président et responsable du blog, à propos de notre méthode de travail et de notre communication.


Très intéressés par la qualité de notre communication, ils nous ont posés de nombreuses questions à propos de nos échanges de mails et de la réactivité du blog.
Nous avons essayé de répondre au mieux à leurs interrogations.

C'est un grand plaisir de voir que la communication de l'APPV est valorisée et prise en exemple par ces représentants.

"Cher Christophe, cher Bernard,
Au nom de l'APPH et de son Président  ,Jean Paul et moi même vous remercions très chaleureusement pour le temps que vous avez bien voulu nous consacrer pour nous éclairer  sur l'art et la manière d'accommoder et servir un blog , sur son utilité, ses qualités et les pièges à éviter. Vous nous avez aussi fait un comparatif Blog versus Site internet  très instructif.

J' ai jeté un coup d'oeil sur votre blog ce soir  . L'information au fil de l'eau c'est vraiment super ! Cela fait envie une photo et un texte court !
Je vais revenir vers Bernard si nécessaire afin qu'il puisse nous guider dans les premières étapes
pour un galop d'essai  ....
Bonne soirée"

Jean Paul et Alain
APPH

lundi 15 mai 2017

Silence ! Ça tourne au port de Vannes !


L'APPV dans une série TV...

 
Le tournage de deux nouveaux épisodes de la série "Agathe Koltes" se déroule actuellement dans le port de Vannes...
 
Et c'est sur le "Vent de Galerne" bateau de Gilles R qu'une scène a été tournée hier, attirant de nombreux badauds.
 
William

mardi 9 mai 2017

La saison arrive !



Les daurades grises sont rentrées dans le Golfe.
Elles sont affamées et réclament des coques des coques et encore des coques.
A vos cannes !

Miguel

vendredi 5 mai 2017

Collecte exceptionnelle des feux de détresse périmés



L’association APER-PYRO monte une opération de récupération de feux à main et de fusées à parachute du 3 au 11 juin.

Ne pas rater, car l’Association des ports de Bretagne nous précise qu’il n’y aura pas d’autres opérations du même type avant longtemps.

jeudi 4 mai 2017

Une superbe sortie rivière 2017 !


Christophe à bord de Zen, en approche du pont de Saint Nazaire 

Une nouvelle fois, toutes les conditions ont été réunies 
et l'APPV a réalisé une superbe sortie rivière.
Vannes - Nantes a été une parfaite réussite.
A travers quelques lignes, plusieurs navigateurs nous font le plaisir de partager avec nous leurs très belles navigations.


























La Loire


La Loire c'est d'abord un Mécano
Avec ses chantiers et ses gros bateaux
Puis c'est un port plein de conteneurs
Ses cargos et leurs remorqueurs.


Ce sont ensuite les berges plantées de roseaux
De vase et de beaux oiseaux
Puis  des plages tropicales  pleines de limon
Qui d'ailleurs sur la carte se nomment "Gabon".


C'est une maison sur un château d'eau
Une autre qui traine dans l'eau
Dans un arbre  des ours puissants
Dans un autre des singes charmants.


Et puis c'est un bateau qui fond lentement
Des bacs qui traversent l'eau régulièrement
A l'accueil devinez quoi...un éléphant
Eh ! Bien nous voici à Nantes  !!!!!


OUALAÏ, voilier poétique












**************

En prenant de l'âge nous avons vendu notre voilier trop physique pour un voilier plus confortable, bien équipé avec plein d'instruments de navigation fournis avec des modes d'emploi épais comme des catalogues de la redoute et qui nous expliquent, parfois en anglais, comment utiliser les centaines de possibilités que nous permettent ces instruments modernes.

Bref de quoi rendre jaloux les copains et copines.



Maryvonne :
"je suis fière d'être la marraine de Sirius 2"
Sur une photo on voit Maryvonne, verte de rage, taper sur mon beau bateau avec une bouteille de champagne qui fini par casser.


Sur une autre photo on me voit en train de faire des exercices qui m'ont été imposés avec l'espoir inavoué de me voir finir dans la Loire.


Pour ma part ce fut une sortie réussie, très sympathique et j'en profite pour rappeler que l'APPV est l'Association de tous les plaisanciers. Alors n'hésitez pas à venir partager avec nous tous ces bons moments.


Hélène & Miguel LEGER


**************


C’était une première : remonter la Loire jusqu’à NANTES avec « HORIZON ».
A petite vitesse, nous avons accompagné la flottille, tout en restant à l’écoute sur canal 8, (que nous avions squatté pour l’occasion). Nous avons pu ainsi nous coordonner pour les nombreux besoins du soir en maquereaux…


Horizon, la belle vedette de Muriel & William


De Vannes, nous avions fait le choix avec deux autres bateaux de devancer l’aventure en allant la veille au soir faire une escale à l’Ile aux Moines.
Ensuite, deux autres étapes, à La Turballe puis à Pornichet, ont été l’occasion de souder l’amitié entre les bateaux (Muriel a même du « imposer le bâton de parole » tant les débats étaient animés).
Notre vedette n’avait jamais connu pareil regroupement de marins, au bonheur de ses propriétaires !


Le point d’orgue de la sortie a été marqué par le verre de l’amitié à Nantes avec notre Président, auxquels s’étaient joints de nombreux amis, venus à notre rencontre sur le ponton Bélem.


Une belle expérience pour nous, avec plein d’images dans la tête et quelques mots qui illustrent cette sortie :


Sirius
Organisation
Regroupement
Turballe
Ile aux Moines
Escales


Règle Cras
Iroise
Vent
Inclinaison
Equipier
Rives
Est


Amitié
Partage
Plaisir
Voile


Muriel & William


**************

Enfin amarrés à l’année dans le port de Vannes depuis le 1er février 2017, LA MUTINE et son équipage au grand complet (Gaby et Gildas) ont été très heureux de participer à cette remontée de la Loire avec le groupe de l’APPV.


L’idée d’aller à Nantes par le fleuve leur trottait dans la tête depuis un certain temps. L’occasion était belle.
Nous aurions quand même dû nous douter que cette sortie en flottille serait aussi une embuscade.


Les apéros géants (nous étions quand même 13) se sont enchainés avec chaque fois beaucoup d’imagination pour avancer un prétexte très légitime :
  • Arrivée de HORIZON dans le port de Vannes
  • Arrivée de LA MUTINE II dans le port de Vannes
  • Baptême de SIRIUS II dans les règles de la tradition maritime (Bravo à Maryvonne pour son énergie à briser la bouteille de champagne sur l’étrave du nouveau). Ne manquaient que les dragées.
  • Etc, etc ………..
    La Mutine, le Dufour 36 Classic de Gaby & Gildas


Sur place, chacun a vécu sa vie sans manquer le rendez-vous ponton pour l’appel de 18h30 (voir ci-dessus).
Nous laissons aux spécialistes le soin d’évoquer l’aspect culturel de notre croisière. Pour notre part notre choix a été de visiter le château de la duchesse Anne et le « village » de Trentemoult.
Belle et joyeuse semaine avec la participation du beau temps.


Gaby & Gildas.

jeudi 30 mars 2017

Une magnifique navigation jusqu'à Nantes !



Il y a presque 10 ans, l'APPV organisait une superbe navigation avec la remontée de la Loire jusqu'à Nantes.
Chaque participant avait été véritablement enchanté par les surprenants et magnifiques paysages.

Nous vous proposons de participer à cette deuxième édition, venez nombreux !







dimanche 19 mars 2017

Port de Vannes : un contrat impossible à respecter !



Pour bénéficier d'une place à l'année au port de Vannes pour un bateau, chaque plaisancier doit signer un contrat qui l'engage à respecter un certain nombre de règles.

Avec l'article 3 : obligation de l'usager (le plaisancier), il est écrit :

"L'usager s'interdit de laver son bateau à l'eau douce"
et
"Le bateau de l'usager doit être en bon état de flottabilité et il doit être tenu constamment dans l'état de propreté et d'entretien qui convient à une unité de plaisance"

Laver son bateau avec l'eau vaseuse du port de Vannes est évidemment impossible.
Ce pourrait être risible si ce n'est qu'avec l'article 5 du même contrat il est écrit :

"La ville de Vannes se réserve le droit, en cas de non observation du présent contrat du règlement du port, de résilier à tout moment par lettre recommandée avec AR le dit contrat et d'exiger le départ immédiat du bateau"

Ce règlement a fait réagir un plaisancier très connu du port de Vannes, voici sa réaction :


"Chers plaisanciers du port de Vannes, n'avez vous pas remarqué que l'abondance de lois, règlements , interdictions et autres obligations entrainaient, dans le monde occidental en particulier, auprès des individus normaux dotés de  personnalité robuste un total rejet de ces prescriptions imbéciles. Nous sommes de plus en plus à "nous asseoir" sur ces "oukases"  en particulier chez les navigateurs épris de liberté dont beaucoup ne se dotent  plus d' équipements de sécurité imposés par le puissant lobby de la FIN (Fédération des Industries nautiques ) composée d'industriels, of course, mais également d'une kyrielle de vieux amiraux cacochymes et autres capitaines au long cours gâteux grassement récompensés pour faire payer le cochon de plaisancier qui heureusement "s'en tape" de plus en plus et est assez grand pour savoir ce qui lui convient !!!  
Dans ce cadre, sur mon contrat, il est effectivement stipulé que je ne dois pas laver mon bateau à l'eau douce....ce que je fais régulièrement depuis 17 ans !! De même pour la cale, une petite marée basse discrète passera sans doute inaperçue, tout comme un petit gratouillage de coque "où qu'on veut". Donc ne pas créer de commission, surtout pas !!! 
NO PASSARAN"

G.




jeudi 16 mars 2017

Le Télégramme du jeudi 18 mars 2017


Vannes doit confier au 1er juillet la gestion de son port au Département. Une petite révolution guidée par des considérations financières : la ville n'a plus les moyens de l'entretenir et son désenvasement devient de plus en plus urgent.

  

Lors de sa dernière réunion, début janvier, le conseil municipal a voté l'entrée de la Ville au capital de la Compagnie des ports du Morbihan et le projet de Délégation de service public (DSP). « Depuis la requalification de ses rives, le port de Vannes est devenu un site unique et exceptionnel. Désormais, l'effort doit être centré sur les investissements du port lui-même (renouvellement des équipements, rétablissement des profondeurs) et le développement de nouveaux services aux plaisanciers », défendait Nadine Ducloux, maire-adjointe au tourisme.
 

« On y pense depuis quelques années »


Le port de Vannes est géré en régie municipale depuis le 14 mars 1989 et la cession de l'équipement à la ville par l'État. Au 1e r juillet, si tout se passe comme prévu, sa gestion sera déléguée à la Compagnie des ports du Morbihan, une entreprise publique locale créée par le Département et qui gère déjà quatorze ports sur le territoire. « On y pense depuis quelques années déjà et bien avant les travaux du tunnel de Kerino », précise d'emblée Lucien Jaffré, premier adjoint au maire. Preuve s'il en est que la principale raison est bien d'ordre financier. La ville avait investi dans le port quelque 200.000 € ces dernières années, pour un budget annuel de 800.000 €. Pour siéger à la Compagnie des ports du Morbihan, elle devra s'acquitter sur trois ans d'un ticket d'entrée de 90.000 €. « Il s'agit d'acquérir des actions, qui pourront ensuite nous rapporter », précise Lucien Jaffré. Il prend en exemple la DSP du camping de Conleau. « Elle nous rapporte près de 120.000 € par an. C'est à peu prêt ce que l'on perdait quand nous gérions nous-mêmes l'équipement ».
« La ville ne peut pas affronter les gros travaux, notamment de dragage », justifiait Nadine Ducloux, fin janvier, auprès de l'association des plaisanciers du port, qui redoutent une augmentation des tarifs avec le nouveau gestionnaire. En attendant, le niveau d'eau est alarmant dans le port. À tel point que certains s'inquiètent pour l'accueil des bateaux lors de la Semaine du golfe. Et c'est notamment le manque de profondeur au fond du port qui empêche la ville de développer l'accueil à l'année d'autres navires du patrimoine. Il n'est ainsi par rare de voir le « Corbeau des mers » reposer sur la vase à marée basse.
 

Gros chantier


« Le dernier chantier de désenvasement remonte à 2003 et on avait souligné l'urgence de nouveaux travaux en 2010 », rappelle la conseillère municipale Micheline Rakotonirina, qui siégeait déjà à l'époque dans l'opposition. « Un plan d'entretien sur dix ans avait même été voté. Ce qui aurait été moins perturbant pour le milieu marin qu'un gros chantier tous les quinze ans », regrette l'élue, dont le groupe L'Alternance a voté contre la DSP. « Sans mettre en cause la compétence technique de la Compagnie des ports du Morbihan, on parle ici d'un équipement qui constitue le coeur de notre ville. Il appartient à tous les Vannetais, et on ne peut pas le laisser gérer au seul bénéfice des plaisanciers. De la même manière, on ne peut pas laisser tout le pouvoir au Département : quel sera le poids de la ville dans les décisions d'investissement ? ». Mais pour Lucien Jaffré, pas d'inquiétude à avoir sur ce dernier point : « Il s'agit d'une délégation, pas d'une cession de l'équipement. La ville aura toujours un droit de regard sur les décisions, peu importent les termes du contrat ».

© Le Télégramme du 16 mars 2017

mercredi 8 février 2017

Sortie HIVER : samedi 11 mars 2017, venez nombreux !



Sortie HIVER

Samedi 11 mars 2017 : Première sortie de l’année !
Comme tous les ans nous commençons nos retrouvailles par la sortie d’hiver.
Cette année nous irons visiter RENNES.
Le programme de cette journée est le suivant :

1)Visite guidée du centre historique de 10h30 à 12h00

2)Déjeuner dans un restaurant traditionnel du centre ville à partir de 12h15.
Menu :
Salade campagnarde (Salade, toast de chèvre, tomates, lard, gésiers œufs.)
Poisson du marché, ratatouille et écrasé de pommes de terre sauce Karigosse
Délice au chocolat noir et lacté, coulis caramel.

3)Visite guidée du Palais du Parlement de Bretagne de 14h30 à 16h00

Le rendez vous est fixé à 7h45 devant la Capitainerie du Port de Vannes pour un départ vers 8h00.
Les personnes désirant se rendre directement à Rennes ont rendez-vous à 10h15 à l’Office de Tourisme dans la Chapelle Saint Yves, rue Saint Yves à RENNES

Prix de la journée : 37 €

BULLETIN D’INSCRIPTION à la SORTIE « HIVER » du 11 mars 2017

Nom, Prénom : N° de tél:
Nom du bateau : Type :
Je participerai à la sortie : nombre de personnes :……………….*37 € =

Inscription à adresser avant le 3 mars auprès de Miguel LEGER soit par mail, SMS ou simple coup de fil.  Le règlement se fera le jour de la sortie ou vous pouvez envoyer un chèque avec le bulletin d’inscription à l’APPV 4 rue du Commerce à Vannes
mail : miguel.leger@sfr.fr   Tel : 06 52 44 65 38


Nous aimerions qu’un des participants rédige quelques lignes sur cette sortie pour le bulletin.

mercredi 1 février 2017

Skate Park. Les plaisanciers maintiennent la pression pour le conseil municipal

Le projet de skate park sur la Rabine est à l'ordre du jour du conseil municipal de vendredi. 
Hier le président de l'association des plaisanciers a rencontré le maire pour lui faire part de l'inquiétude de ses adhérents et de leur regret qu'il n'y ait pas eu de concertation sur l'implantation du site, 
type « Street Plaza » de 1.500 m² soit une trentaine de modules. 
« Il n'est pas dans notre sensibilité d'aller jusqu'au tribunal, mais nous voulons sensibiliser à l'avenir du port. Il n'est pas non plus question de dresser les plaisanciers, qui ne sont pas des gens qui ont les moyens, contre les jeunes » précise Christophe Roumagnac. 

Le maire leur a annoncé, sur les questions de sécurité, l'installation de caméras de surveillance aux abords du skate park. Sur le skate park lui-même, il a assuré que l'équipement était conçu pour « limiter au maximum les éventuelles nuisances sonores. » 
Mais de son côté, l'APPV a adressé un courrier aux 45 élus du conseil municipal. « La ville a tellement délaissé son port du point de vue des infrastructures qu'elle le transfert aujourd'hui à la Compagnie des ports du Morbihan.

Entre le skate park et le futur complexe hôtelier rive gauche, nous serons bientôt comme les papys de la Soupe aux choux : il ne restera plus qu'à nous jeter des cacahuètes ! 

Mais s'il n'y a pas de port... Vannes n'est plus Vannes » estime C. Roumagnac.

© Le Télégramme du 1er février 2017